Après le coût par clic, Google lance le coût par vente avec Shopping Actions

Published on

Google a lancé Shopping Actions aux États-Unis afin d’aider les commerçants à concurrencer le géant Amazon. Pour cela, Google annonce d’ores et déjà collaborer avec quelques grandes marques des Etats-Unis tel que Costco, Walmart et Target. Voyons pourquoi Google propose ce nouveau service et comment il fonctionne.

 

Le fonctionnement de Shopping Actions

Avec ce service qui attaque frontalement Amazon, Google permettra à ses utilisateurs via « Google Search » et « Google Assistant » d’acheter des articles sur Google directement. Il servira d’intermédiaire en incitant les personnes à acheter sur le moteur de recherche.

shopping actions.png

 

Une fois l’objet vendu, Google obtiendra une commission sur la vente. Il n’est donc pas question ici de coût par clic mais bien de coût par vente. Même si la personne clique sur le produit afin d’avoir plus d’information et est redirigé vers le site, cela ne coûtera rien à l’entreprise. La commission sera retirée s’il y a vente du produit grâce au service Shopping Actions. Cela fonctionnera indépendamment des publicités AdSense proposées par Google.

 

Avantage

Le petit plus de « Google Shopping Actions » est que, combiné au service « Google Express Shopping », il permettra aux clients d’acheter des produits dans des magasins différents tout en ayant qu’un seul panier à payer. Selon Google, c’est cette facilité qui a permis à Amazon d’être le leader incontesté de l’e-commerce.

 

Pourquoi Shopping Actions voit le jour ?

L’initiative de créer Shopping Actions a vu le jour d’après une analyse des recherches demandées les années précédentes. Ces 2 dernières années, Google a remarqué une augmentation de 85% des recherches sur mobile associées aux images qui demandaient « Où puis-je acheter cela ? ». Le problème résultait que les recherches aboutissaient généralement chez Amazon et amenait donc peu de visibilité aux autres concurrents. Une autre étude a démontré que les acheteurs commençaient leurs recherches sur Amazon pour 38% en 2016 et 52% en 2017. Google a réagi car la publicité sur ses pages de résultat et la publicité AdSense représente 90% de ses recettes. Google espère ainsi que le « Google Shopping Actions » changera cette tendance.

 

À l’heure actuelle, les partenaires de Google ont déjà observé une hausse de 30 % du panier des clients. Target par exemple, en ligne depuis 6 mois sur le service, affirme que ses paniers d'achat Google Express ont augmenté de près de 20 % en moyenne.

 

Aimeriez-vous profiter de ce genre de nouveauté aussi en Europe ?

E-commerce, Google, Webmarketing

 

© Copyright 2018 - Simplisso