Démarrer son commerce en ligne

Published on

Cyber Monday

Lundi c’était le Cyber Monday, concept marketing lancé aux Etats-Unis en 2005, en écho au Black Friday (vendredi dernier),  journée où les commerçants US proposent de bonnes affaires le lendemain de la fête de Thanksgiving.

Black Friday.jpg

C'est surtout devenu une journée record pour la vente en ligne avec cette année 1.7 milliards de dollars en un seul jour (source ComScore)… qui s’ajoutent aux 3 milliards de dollars vendus dans les deux journées de Thanksgiving et du Black Friday. Faites les comptes…

En Belgique, selon Be Commerce - la fédération des e-commerçants - un nouveau e-shop s’ouvre chaque jour. A l’inverse, les cinq dernières années, le nombre de nouveaux commerces de détail a chuté de près d’un quart.

Avec des consommateurs de plus en plus habitués aux achats en ligne (e-commerce) et adoptant peu à peu les achats sur mobile (m-commerce), nul doute permis : vendre en ligne est un canal majeur si votre activité s’y prête.

En effet, étendre sa zone de chalandise, vendre à toute heure, augmenter son chiffre, voici de belles perspectives même si parfois (en France par exemple) 80% des sites font moins de 100 transactions par mois avec des paniers moyens bas. Attention donc, également, aux désillusions.

 

Démarrer dans le e-commerce

Voici quelques points importants à considérer avant de vous lancer :

be commerce.jpg
  • Choisissez vos produits, car tous ne sont pas vendables en ligne
  •  Soyez conscients de l’impact d’un nouveau métier à gérer : la logistique (envoi, retour, etc.)
  • Etudiez l’opportunité d’être présents sur les « places de marchés » (Amazon, eBay, Rue du Commerce, etc.) pour étendre votre portée - mais attention aux commissions que vous laisserez et l’impact sur vos marges
  • Pensez aux impacts de gestion « back-office » comme la facturation, le suivi de commandes etc.
  • Verrouillez au maximum le processus et les moyens de paiement en ligne pour éviter les impayés (cartes de crédit, Bancontact, Paypal)
  • Rassurez vos visiteurs en ligne : humanisez votre e-boutique, présentez votre équipe, prévoyez un numéro de téléphone où vous joindre, assurez un suivi qualitatif des questions posées
  • Essayez d’obtenir les certifications reconnues (comme celle de Be Commerce) qui donneront confiance à vos « e-buyers »

Last but not least : pensez à faire la promotion de votre boutique en ligne… Personne ne trouvera une boutique bien cachée dans une arrière-cour. En ligne, c’est la même chose. On estime généralement que pour 1 euro dépensé en mise en place d’une boutique en ligne, il en faut jusqu’à 5 pour en faire la promotion.

Notamment, il vous faudra, comme pour votre site et peut-être plus encore, veiller à gérer et améliorer votre référencement (SEO), autant sur vos pages que sur le développement de liens externes, probablement prévoir un budget de publicité en ligne spécifique pour votre e-boutique…

Dans notre prochain article nous continuerons sur ce thème et regarderons quels outils existent pour vous lancer, de manière simple et abordable comme à notre habitude.

Et vous, vendez-vous déjà en ligne ? Ou aimeriez-vous le faire ?

E-commerce, SEO

 

© Copyright 2018 - Simplisso