Comment mettre en place une e-newsletter

Published on

Vous le savez, construire votre communauté revient à créer un groupe de personnes (physiques ou morales) proches de votre organisation et partageant certaines valeurs communes, à qui vous pourrez vous adresser pour communiquer.

Dans cette quête, avoir une base de fans ou d’abonnés sur les réseaux est important mais ne remplacera probablement jamais le fait de disposer d’une base d’adresse emails pour autant que celle-ci soit de grande qualité et construite avec le temps et l’acceptation explicite des abonnés (à l’inverse donc des listes achetées). Proposer une newsletter par email est un excellent moyen de garder contact avec cette communauté. Encore faut-il le faire correctement. Voici les éléments essentiels à retenir :

 

Segmentation : si possible et si nécessaire, prévoyez plusieurs newsletter ou, en tout cas, segmenter vos destinataires en fonction de leurs intérêts. Pour prendre un exemple simple, si vous avez une clientèle B2B et une autre B2C, vous devrez adaptez votre contenu et prévoir une newsletter différente pour chaque groupe.

Outil : pour gérer votre newsletter, il sera quasi incontournable (oubliez Outlook) de choisir un outil de gestion d’emailing. On citera, deux bonnes solutions, MailChimp et Your Mailing List Provider ou Ymlp. Il s’agit d’une plateforme en ligne souvent gratuite pour des volumes limités (tout de même jusqu’à 12.000 emails/mois avec une base de 2000 abonnés pour Mailchimp, souvent suffisant pour une petite organisation), ou en tout cas très peu cher (4/5 EUR pour Ymlp en version illimitée). Un tel outil vous permettra de créer votre newsletter et de l’adapter (souvent sur base de templates), de gérer la base d’abonnés, de segmenter cette base en groupes, de proposer un processus automatisé de désabonnement (essentiel).

 

Inscriptions : prévoyez également une page d’inscription (formulaire) dont les données sont idéalement automatiquement intégrées dans l’outil que vous avez choisi (ne perdez pas de temps à gérer cela vous-même). Configurer votre outil pour qu’il envoie une confirmation par email au nouvel abonné.

Faites également la promotion de votre newsletter sur vos réseaux sociaux, votre site (par exemple avec un banner, bouton ou pop-up invitant les visiteurs à s’inscrire), envisagez même des emailing (là encore correctement ciblés) pour “vendre votre newsletter”. Mettez à profit tous vos contacts - online et offline - pour les inviter à s’inscrire (prévoyez par exemple un email type d’invitation à votre newsletter). Pensez également à proposer sur votre site un exemple de votre newsletter et soyez explicite sur ce que l’on peut en attendre (contenu, fréquence, etc.).

 

Contenu : en ce qui concerne le contenu, vous pouvez par exemple utilisez les articles que vous avez rédigés dans votre blog, les articles que vous avez lus et que votre cible trouvera intéressants. En plus de ce contenu à valeur ajoutée, gardez une place pour parler (un peu) de vous, de vos produits ou services, d’un évènement, d’une promotion, d’un partenaire. Si votre cible est qualitative, votre proposition les concernera, maintenant ou dans le futur.

A mentionner également :

  • votre identité (société, numéro d’entreprise, email ou téléphone de contact)
  • vos boutons sociaux pour promouvoir vos pages sur les réseaux
  • une phrase (en haut de votre newsletter, rappelant que la personne s’est inscrite à la newsletter et que celle-ci n’est pas un simple email non-sollicité)
  • la possibilité de se désinscrire (un lien est automatiquement ajouté en bas de votre email si vous travaillez avec les outils mentionnés ci-dessus)

Fréquence : c’est une question récurrente et il n’y a qu’une règle : pas trop et pas trop peu. Le reste est affaire de goût et dépend aussi du volume de contenu que vous pouvez/voulez partager. Nous pensons cependant qu’une lettre d’information par email hebdomadaire est un grand maximum mais elle aussi souvent mensuelle. La newsletter de Simplisso, elle, paraît toutes les 2 semaines. A vous de voir...

Format : nous pourrions probablement consacrer un blog entier à ce sujet. Pour faire simple :

  • Soyez concis et clair dans vos informations, privilégier des liens vers votre blog, votre site, un article externe, etc.
  • Ne saturez pas l’espace et limitez votre newsletter à une longueur raisonnable (éviter de faire “scroller” vos abonnés indéfiniment) ; si elle est trop longue, gardez du contenu pour votre prochaine édition !
  • Attention aux images, la plupart des personnes recevront votre email sans les voir !
  • Trouvez un titre mentionnant qu’il s’agit d’une newsletter
  • Personnaliser l’envoi (ex. “Cher Daniel, voici votre newsletter de mai”)
  • Utilisez une adresse réelle de votre nom de domaine (info@, newsletter@, ou pourquoi pas même votre adresse email nominative, ce qui humanisera votre envoi)
  • Vérifiez tous les détails et faites relire par quelqu’un d’autre, envoyez des tests à vous–même avant l’envoi définitif

Reporting : il est essentiel car si vous ne connaissez pas les résultats de vos envois, vous ne pourrez pas les améliorer. Mailchimp ou Ymlp vous donneront des mesures telles que le nombre d’emails non délivrés (Bounce), le taux d’ouverture (Open), et le taux de clic (Click-Through-Rate ou CTR).

Voilà pour l’essentiel. Et vous, avez-vous l’intention de lancer une newsletter ou le faites-vous déjà ? Essayez donc la nôtre : inscrivez-vous ici et donnez-nous vos remarques...

 

Email Marketing

 

© Copyright 2018 - Simplisso